Site officiel de la commune de Val-Revermont, Ain. | Vigilance Information Santé - Site officiel de la commune de Val-Revermont, Ain.
Site officiel de la commune de Val-Revermont, commune de l'Ain. Vie municipale, démarches administratives, actualité, culture, sport, urbanisme, économie, enfance, jeunesse, solidarité et social
Val-Revermont, Ville de Val-Revermont, commune de Val-Revermont, mairie de Val-Revermont, ain, site officiel, commune de l'ain, bulletin municipal, Communauté de Communes de Treffort-en-Revermont, Revermont, treffortine, la miou
17420
single,single-post,postid-17420,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.2,vc_responsive

Vigilance Information Santé

09 nov Vigilance Information Santé

Agissons contre les nuisances à notre santé

 

Monter des actions concrètes afin de prévenir l’impact sur notre santé des perturbateurs endocriniens[1] (ou PE), des pesticides[2] et du pollen d’ambroisie[3], telle était l’objet de la réunion publique du 10 juin 2016.

En introduction, notre député Xavier Breton saluait notre initiative en nous rappelant le vote de l’interdiction du bisphénol A (premier PE interdit en France) à l’Assemblée Nationale en 2011. Dans son mot d’accueil, Jean-Louis Revel, maire délégué de Pressiat, nous disait comment il était touché par le danger de ces substances de par son expérience personnelle.

Après les conférences d’André Cicolella en 2015 et de Stéphane Horel en avril 2016[4], il fallait passer de la prise de conscience à l’action.

Sous la houlette d’un trio de VIS composé de Paul Cottignies, Christian Lauer et Bernard Mercier, VIS a présenté quelques organismes citoyens qui se préoccupent de ces questions comme, par exemple, le Réseau Environnement Santé et l’association Générations Futures auxquelles elle adhère. Des actions concrètes ont été proposées :

  • Organiser une collecte de biberons au bisphénol A, substance également interdite depuis 2015 pour les contenants alimentaires (boîtes de conserve).
  • Rencontrer les médecins pour qu’ils relaient la campagne « Alerte Médecins Pesticides» de mai 2016 déjà signée par 1600 médecins et adressée aux futurs parents pour se protéger des PE durant la grossesse.
  • Signer l’engagement du C2DS[5] par tout collectif humain : école, association de parents d’élèves, club sportif, groupe infirmier, établissement de soins, entreprise, communes, communauté, associations, etc.
  • Organiser des Ateliers à thème : botanique de l’ambroisie, comment manger bio, fabriquer ses produits d’entretien.
  • Envisager la cantine scolaire avec des produits biologiques et locaux.
  • Rendre les installations sportives communales sans PE.

Mais le message le plus fort transcendait ce mini catalogue : notre association VIS ne fera pas ces actions toute seule. Elle le fera en s’adressant à tous et en obtenant l’engagement des acteurs de la vie locale, la commune, les différents établissements, les groupements de professionnels, les entreprises, les associations,…

Et c’est là que VIS veut prendre toute sa place : aider et soutenir toute démarche sur laquelle un groupe souhaite se porter volontaire. En unissant nos forces, nous pouvons accomplir une action utile pour nous-mêmes et pour nos enfants sans attendre que tout vienne d’en haut : tous ensemble[6] !

■ Vigilance Information Santé, vigilanceinfosante@gmail.com06 30 08 88 85 – 06 12 88 64 57

[1] Substances identifiées dès 1992 que l’on trouve dans notre quotidien : plastiques domestiques, cosmétiques, produits d’entretien, médicaments, etc. qui contribuent à l’épidémie de maladies chroniques de notre temps : cancers, maladies respiratoires et cardio-vasculaires, diabète, obésité, malformations génitales, infertilité, etc.

[2] Les agriculteurs doivent suivre le plan Ecophyto qui prévoit leur limitation, les collectivités doivent ne plus en utiliser dès 2017 et les particuliers en 2019 : autant y réfléchir dès à présent !

[3] Cette plante invasive venue d’Amérique cause des allergies très pénalisantes et un coût social important.

[4] Lors de cette soirée fut projeté son documentaire Endoctrinement (https://www.youtube.com/watch?v=3_RQGa9V-Rc ) et présenté son livre Intoxication, Ed La Découverte, qui mettent au grand jour les luttes d’influence sur la base desquelles se prennent les décisions européennes.

[5] Le Comité Développement Durable Santé propose de s’engager, au rythme de chacun mais sur la durée, sur 10 éco-gestes de prévention qui atténuent l’impact des PE.

[6] La présentation de la réunion du 10 juin 2016 ainsi que 18 documents d’information sont disponibles sur demande.

L'équipe de VIS

L’équipe de Vigilance Information Santé lors de la conférence de Stéphane Horel du 8 avril 2016

La santé, quoi de plus précieux ?

 

La santé est un bien précieux auquel chacun a droit.

L’association Vigilance Information Santé a pour objet principal de faire en sorte que le droit légitime à la santé de chacun puisse être exercé en toutes circonstances.

Une multitude de domaines sont concernés. « Que ton aliment soit ton médicament et que ton médicament soit ton aliment », disait Hippocrate. L’alimentation est un facteur essentiel de santé. L’association s’intéresse aux conditions de la production des aliments qui font notre quotidien : agriculture, élevage, cueillette, chasse, pêche, agroalimentaire, distribution, etc.

Les atteintes à l’environnement, directes comme la pollution ou indirectes comme le réchauffement climatique, sont une préoccupation majeure de l’association car elles compromettent la santé et contribuent au maintien de graves maladies comme par exemple les troubles respiratoires, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies chroniques, etc. Cela concerne notamment les activités du genre humain qui, sous couvert de toute forme de justification, entravent la durabilité des milieux naturels :

  • le sous-sol natif et, en cas d’exploitation, le respect de son évolution naturelle,
  • la ressource en eau et les rivières limpides,
  • l’air pur et l’atmosphère non perturbée,
  • les sols vivants et sains, et, lorsqu’ils sont cultivés, leur équilibre écologique,
  • la flore et la faune, abondantes et diversifiées, de tous les écosystèmes,
  • la disposition d’une alimentation nutritive, saine et accessible,
  • la biodiversité protectrice et la beauté esthétique et sonore des paysages,
  • les océans bleus comme notre planète.

Les formes socio-économiques d’organisation ont souvent un impact sur la santé. À ce titre, elles entrent dans les préoccupations de l’association. Toute organisation sociale doit se préoccuper de la bonne santé de ses membres et permettre l’épanouissement de chacun. Une vigilance doit s’exercer pour éviter l’apparition de troubles de santé comme, par exemple, l’angoisse et la dépression ou encore les troubles musculo-squelettiques. L’association se fait un devoir de se préoccuper de ces aspects de la vie qui impactent directement la santé.

Les choix politiques façonnent notre société et notamment les critères du « vivre ensemble ». Ils peuvent porter en eux des conséquences, perceptibles ou encore masquées, en matière de santé : l’association se réserve le droit d’intervenir dans ce domaine dans le sens de faire valoir notre droit à la santé. Cela concerne tout ce qui touche à la santé publique mais aussi tous les choix de société.

La santé est une notion sujette à discussion. La médecine n’en donne pas une définition qui fait consensus. Par exemple, les critères de santé publique en Europe ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. L’association entreprend et soutient toute action de clarification de la notion de santé qu’elle juge utile dans le respect de la pluralité et de la liberté d’opinion.

Présidents : MM. Bernard MERCIER & Jean-Luc MAURIER

Tél : 04 74 51 50 47 – 06 30 08 88 85 & 04 74 51 34 66 – 06 12 88 64 57

Courriel : vigilanceinfosante@gmail.com

Adhésion annuelle : 10 €, payable par chèque à VIS – Mairie de Treffort – 2, place Marie Collet – 01370 Val-Revermont